Comment réussir un rééquilibrage alimentaire ?

De nos jours, tout le monde se rend compte de l’importance d’un mode de vie sain pour une bonne santé.

Par opposition, nul ne peut ignorer les conséquences néfastes d’une mauvaise alimentation, de la malnutrition, du surpoids, de l’obésité et des maladies graves souvent associées au syndrome métabolique.

Vous l’aurez compris, il est primordial de choisir les bons aliments, de les consommer au meilleur moment et dans des quantités adaptées à chacun.

C’est une solution qui permet de prendre conscience du rôle de chaque aliment et d’appréhender ces sensations alimentaires comme la faim, la gourmandise et la satiété.

 Cette méthode consiste à adopter une alimentation totalement équilibrée à vie, en conservant le plaisir de manger et sans frustrations.

 Pour démarrer un rééquilibrage alimentaire, il est important de le faire lentement, c’est-à-dire étape par étape.

Pour cela, il faut réduire la consommation de produits industriels transformés et privilégier les aliments crus.

 Par la suite, il convient de réduire les portions des repas selon la pyramide des besoins nutritionnels.

 Cette pyramide implique une excellente hydratation ainsi que la consommation d’au moins 2 fruits et 3 portions de légumes par jour.

De plus, il est recommandé de consommer des céréales entières ou semi-complètes ainsi que des aliments sources de protéines végétales et animales comme les produits laitiers !

L’idéal est de combiner la consommation du tableau alimentaire rééquilibrant avec la pratique d’une activité physique régulière.

Pour optimiser les chances de réussite d’un rééquilibrage alimentaire, il existe quelques conseils pratiques à suivre.

Il faut savoir que le rééquilibrage alimentaire est un choix alimentaire à adopter sur le long terme avec des résultats qui apparaissent progressivement pour qu’ils soient durables.

 Pour éviter frustration et restriction, il est permis de s’offrir de temps en temps un petit dessert ou un déjeuner au restaurant.

 Aussi, mieux vaut éviter de sauter un repas et manger dans une assiette plus petite que d’habitude pour mieux s’adapter à ce nouveau mode de vie !

Les aliments clés pour un rééquilibrage nutritionnel

Le menu idéal pour une alimentation équilibrée se compose de légumes crus ou cuits, une source de protéines animales et d’acides gras essentiels (viande, poisson ou œufs).  N’oubliions pas bien sur les féculents (pommes de terre, pâtes complètes, pain, pois chiches, riz…), les laitages et les fruits crus ou cuits.

Pour réaliser ce repas de la meilleure façon possible, vous devez écouter votre faim afin de pouvoir arrêter de manger lorsque la faim disparaît. En effet, le besoin énergétique a été satisfait à ce moment-là.

Les aliments énergétiques dans le rééquilibrage alimentaire

Les aliments énergétiques sont la ressource qui fournit au corps l’énergie nécessaire pour tenir tout au long de la journée et effectuer différentes activités physiques.

Les aliments comme les pâtes complètes, le riz brun, le pain complet, les noix, etc., apportent une dose supplémentaire de vitalité pour faire de gros efforts.

Le métabolisme est responsable de la libération de l’énergie des aliments dans le corps. Ceux-ci doivent être alimentés régulièrement pour répondre aux besoins énergétiques de survie.

Les aliments contiennent une grande quantité d’acides gras essentiels, dont le magnésium, le phosphore, le potassium, le calcium, le fer, le zinc et le sélénium. A titre d’exemple, les noix sont les énergétiques par excellence. Elles ont également un grand pouvoir antioxydant.

Les noix, les noix de cajou, les amandes, les noisettes, les graines de tournesol et les cacahuètes sont des graines riches en matières grasses. Parmi les graines riches en glucides, les glands et les châtaignes se distinguent.

Le chocolat est une excellente source d’énergie, le plus pur sera le mieux !!! Il est riche en magnésium, potassium, fer et phosphore, vitamines A, E, B1 et B2, lipides et protéines.

Différentes théories ont été soulevées sur la nutrition et les façons de classer les aliments. L’une d’elles les situe en fonction des bienfaits qu’ils procurent à l’organisme et indique l’existence de trois types de classification différents.

Les groupes d’aliments et leur classification énergétique

Groupe alimentaire 

  • Œufs : Ils contiennent du zinc, c’est un sel minéral qui intervient dans le système immunitaire. Ils contiennent également de la vitamine B qui participe à la création des cellules et de la vitamine D (calciférol) qui régule le passage du calcium vers les os.
  • Lait : Contient des vitamines D et B (complexe vitaminique) qui interviennent dans de nombreuses fonctions corporelles, telles que la croissance et la dégradation des nutriments.
  • Noix : elles contiennent des sels minéraux tels que le fer et le calcium.
  • Légumes et fruits secs : Abondants en vitamine C, que l’on trouve dans la plupart des plantes.
  • Légumes à feuilles vertes : Contient de la vitamine B, un complexe de vitamines qui comprend des substances telles que la thiamine, la riboflavine et la niacine.
  • Poissons : Ils contiennent des acides gras oméga 3, qui régule la coagulation sanguine.
  • Eau : N’offre aucun type d’énergie. Pourtant, c’est un régulateur essentiel pour notre organisme. Il remplit des fonctions structurelles puisque les cellules ont une forte teneur en eau.

Groupes d’aliments :

On distingue trois grands groupes d’aliments :

  • Les aliments énergétiques : sont riches en glucides ou en matières grasses. Ils apportent au corps l’énergie nécessaire pour assurer toutes ses fonctions et ses activités.
  • Les aliments de croissance ou constructeur : sont riches en protéines et donnent au corps les substances indispensables à sa croissance, à son développement et à son entretien.
  • Les aliments protecteur de la santé : sont riches en vitamines et minéraux. Il donnent au corps les nutriments spécifiques qui aident à se maintenir en bonne santé.

Groupe d’aliments énergétiques :

  • Viandes diverses : Elles sont une source d’énergie lorsqu’il n’y a pas de disponibilité de glucides ou de lipides.
  • Beurre : Ils offrent une grande quantité d’énergie. Ils ont l’inconvénient de contenir des acides gras saturés.
  • Farines : Les aliments tels que le pain, les pâtes et les biscuits, entre autres, sont des aliments énergétiques en raison de leur forte teneur en glucides.
  • Sucre, miel et riz : Ils contiennent des proportions élevées de glucides à limiter.
  • Noix : Elles sont une importante source d’énergie saine grâce aux huiles végétales qu’elles contiennent, en plus d’offrir des fonctions régulatrices.

Consommer de la nourriture dans son état naturel aide non seulement à maintenir un lien avec l’extérieur mais représente un début pour apprendre à manger consciemment. Partant de ce postulat, nous venons de voir quelques suggestions simples pour l’alimentation énergétique.

Quant au rééquilibrage alimentaire comme la chrono-nutrition par exemple, propose de manger sans restriction, mais dans les bonnes portions.

Par conséquent, ce type de régime convient à toutes les personnes et peut être réalisé de la manière la plus saine possible. Ce régime diffère, en effet, des régimes rapides efficaces à court terme, mais dangereux pour la santé.

fr_FRFrench